Carnet de route: Juin 1999

Les choses de la vie

Soirée avec les Kurdes

Philadelphie

Soutenir la démocratie birmane

 

 

Bibliographie

Partenia en chiffres

 

Carnets de route parus


Partenia

La Lettre

Carnet de route

Catéchisme

Rétrospective

Link

email

 

LES CHOSES DE LA VIE

Rendez-vous est pris à la terrasse d'un café pour un au revoir au père de Mourad, qui retourne en Algérie. Cet homme en retraite est digne. Il respire la bonté. Un sage que j'estime beaucoup. Il est venu en France pour son fils qui s'est marié et connaître sa petite- fille. Par respect pour son père, Mourad ne fume pas. Il ne prend pas non plus de boisson alcoolisée en sa présence.

"Mourad, lui dit son père, j'ai un reproche à te faire avant de partir.Tu délaisses ta fille. Tu ne passes pas de temps avec elle.Tu devrais lui consacrer une demi- heure par jour. Ta fille me connaît mieux que toi". Mourad écoute avec respect. Il ne se défend pas. Mais il sait que je suis témoin de ce reproche. Le moment est venu de se quitter. Le père m'embrasse: "chaque jour je prie Dieu pour vous. Priez aussi Dieu pour moi".

Un couple se prépare à fêter ses 70 ans de mariage! Ce qui m'étonne ce n'est pas la performance de la durée, c'est qu'ils continuent d'être amoureux, prévenants l'un à l'égard de l'autre. L'amour ne connaît pas la routine. Il est toujours neuf. Je pense à cette réflexion de Soljénytsine: "Le long amour fait d'un homme et d'une femme des êtres de bénédiction". Ce couple est chrétien avec une foi profonde. La femme me confie: "nous avons des enfants divorcés, des petits enfants qui ne sont pas baptisés... C'est dur pour nous. Mais nous avons dû changer, devenir tolérants. Si on n'avait pas changé, nos enfants ne viendraient plus chez nous".

Pierre va partir au Brésil en mission auprès des pauvres. Toute sa vie, il a obéi aux pauvres. Je l'ai connu quand il était aumônier de la Centrale de Clairvaux. A 68 ans, il aurait pu poser son sac et vivre paisiblement à Paris. Mais l'appel des pauvres le pousse à partir vers un pays qu'il ne connaît pas. Il part sans espoir de retour pour mener jusqu'au bout l'aventure d'Evangile. Une dernière fois peut-être, nous partageons le pain et l'amitié.

Top

 

PHILADELPHIE

Arrivés en car de New-York dans la nuit, nous dormons quelques heures dans une auberge de jeunesse à Philadelphie. Nous sommes une délégation de 60 personnes dont 12 lycéens militants aux jeunesse communistes. Nous gagnons le centre ville où a lieu la grande manifestation en faveur de Mumia Abou Jamal condamné à mort en 1982 et qui attend toujours dans les couloirs de la mort.Philadelphie est la ville des Etats-Unis où la justice est connue pour être la plus raciste. Dans les mois qui viennent, le gouverneur de Pennsylvanie a dit qu'il signerait le mandat d'exécution de Mumia. Pour le moment, la foule manifeste. Je suis frappé par la violence des prises de parole. Sur une banderole est écrit: "Mumia Abou Jamal, c'est chacun de nous". Les jeunes français débordent de vitalité. Un bonheur d'être avec eux.

Top

 

SOIRÉE AVEC LES KURDES

Le grand amphithéatre de l'université de Marseille est rempli. Beaucoup de kurdes sont là. Ils sont encore sous le choc de l'arrestation de leur leader Ocalan. Comme tous ceux que je rencontre depuis des années, je les trouve courageux et fiers de leur identité. C'est un peuple qui ne veut pas disparaître. A la tribune, j'ai l'avantage de parler en dernier. Les avocats d'Ocalan donnent des informations sur la préparation du procès et toutes les difficultés qu'il peuvent rencontrer journellement. Il me reste à délivrer un message de paix et d'espoir. Car on n'arrête pas le destin d'un peuple.

Top

 

SOUTENIR LA DÉMOCRATIE BIRMANE

Les firmes Total-Fina font des affaires avec le régime militaire birman. La dictature de ce pays est particulièrement cruelle. Depuis plus de 10 ans, les élus du peuple sont placés en résidence surveillée ou emprisonnés. Ils nous demandent d'intervenir auprés des entreprises qui cautionnent le pouvoir en place. Aung San Suu Kyi, prix nobel de la paix,nous lance ce message: "Que votre liberté puisse servir la nôtre". Le Parlement européen appelle les entreprises européennes à quitter la Birmanie. Une action simple est proposée aux consommateurs: ne plus venir s'approvisionner à Fina. Cest ce que nous faisons auprès des automobilistes dans une station au centre de Bruxelles sous l'oeil des caméras.

Top



Partenia

La Lettre

Carnet de route

Catéchisme

Rétrospective

Link

email

 

Carnets de route parus :

Top



PS: Partenia en chiffres: année 1998

 

Nombre total de pages presentées en sept langues sur le WEB en un an: 66 430

Nombre total de visiteurs en un an: 114 000

Augmentation de visiteurs en un an: 22'000

Moyenne mensuelle de visiteurs: 9 500

Nombre d'e-mails reçu par Mgr. Jacques Gaillot en un an: 2 500

Nombre d'e-mails reçu par le webmastre en un an: 1 460

Participants actifs au Forum de Partenia, le 1 Octobre - 31 Décembre 1998: 393

 

Top